Culture

Jardins de Giverny : une jolie escapade à 1h de Paris.

Monet est mon peintre préféré. Je n’ai pas de grandes connaissances en art (disons que je connais mes classiques) mais depuis que j’ai découvert ses tableaux des Nymphéas, ils sont restés mes préférés de tous les temps. J’ai découvert cette série de peintures suite à la lecture d’un roman de Bussi (un de mes auteurs de romans policiers préféré), les Nymphéas Noirs (mon préféré de tous mes préférés, une véritable pépite, je vous en reparlerai par ici bientôt). L’intrigue se déroule à Giverny, petit village de Normandie où a habité Monet, et tout, ou presque, est en lien avec le peintre.

On y parle de sa maison, de ses jardins qui l’ont tant inspiré et bien évidemment de ses tableaux. Avant ma lecture je ne connaissais que très peu Monet, j’avais vu certaines de ses peintures ici ou là mais je ne m’y étais jamais intéressée plus que ça. J’ai tellement aimé ce roman que j’ai très vite fait des recherches sur Giverny, sur Monet, son histoire, sa carrière et sur ses fameux Nymphéas. Il ne m’a pas fallut beaucoup de temps pour tomber amoureuse de cette série de tableaux. Le petit pont au-dessus de l’eau, les nénuphars, les saules pleureurs, les nuances de bleu, de rose, de violet. Je les trouve tellement poétiques. Vous n’imaginez pas ma joie quand, lors de ma visite du Met à New York, je suis tombée sur certains d’entre eux. (J’ai même fait une petite photo souvenir et acheté le poster de mon tableau préféré)

En faisant mes recherches, j’ai rapidement appris que l’on pouvait visiter la maison de Monet et ses jolis jardins, et que Giverny n’était qu’à une petite heure de voiture de Paris. Je m’étais donc promis d’y aller un jour.

Je m’y suis rendue avec mon amoureux il y a quelques jours, le 15 aout dernier, et malgré la foule, j’ai adoré cet endroit. (Il y avait énormément de monde, de perches à selfie et d’instagrammeuses qui ont bien failli me gâcher mon plaisir. Je comprends que l’on veuille faire des photos, j’en fait aussi parce que j’adore ça, mais j’ai du mal à comprendre qu’on puisse se prendre en photo à 45 endroits différents, et à prendre la pose pendant 3 plombes pour avoir LA photo qu’on va poster sur Instagram sans s’inquiéter de savoir si on gêne les gens autour… J’ai parfois l’impression que les gens ne viennent dans ces endroits que pour montrer qu’ils étaient là et non pour profiter réellement du lieu et de ce qu’ils voient, et je trouve ça terriblement triste. Le revers des réseaux sociaux surement, mais je m’égare… Parenthèse fermée !)

On a commencé par la visite de sa maison, et bien qu’on en fasse rapidement le tour, je trouve que la visite vaut le coup (bien qu’il manque à mon goût quelques informations). Découvrir son atelier (avec une si jolie verrière, je rêverai d’une telle pièce dans mon chez moi), sa chambre, sa cuisine. Essayer de l’imaginer en train de peindre un de ses tableaux, de monter l’escalier jusqu’à sa chambre, de manger autour de la grande table de sa salle à manger. Je trouve ça vraiment chouette.

On a ensuite continué notre promenade dans les jardins. Ils sont si jolis ! Il y a des fleurs absolument partout, de toutes les couleurs, de toutes les tailles, de toutes les formes. C’est assez dingue que se dire que des petits villages aussi bucoliques que Giverny ne sont qu’à une heure de Paris. J’ai eu l’impression d’être dans un autre espace temps tant l’ambiance est différente.

Une fois la première partie des jardins visitées, on emprunte un petit passage sous-terrain qui passe sous la route, et nous voilà au bord de l’étang qui abrite les célèbres nymphéas. C’est tellement, tellement, tellement joli ! Je comprends qu’il ait eu envie de peindre ce petit bout de paradis. L’endroit est si beau, et il doit être si calme et si paisible quand il n’y a personne. Je me suis promis de revenir profiter de ce bel endroit une autre fois (un jour de semaine hors vacances pour essayer d’éviter un peu la foule).

Pour information, la maison et les jardins sont ouverts jusqu’au 1er novembre inclus (et les jardins sont fleuris tout au long de l’année !) au prix de 10,50€ (tarif normal). Je vous conseille de réserver votre billet à l’avance afin d’éviter la queue :) De Paris, on s’y rend en voiture en moins d’une heure, mais sachez qu’il est aussi très facile de s’y rendre en transports en une quarantaine de minutes : un transilien va jusqu’à la gare de Vernon et une navette fait le lien jusqu’à Giverny :)

J’espère en tous cas que cette petite visite vous aura plu. Est ce que vous connaissiez Giverny ? Vous y avez déjà été ?

Je vous envoie des bisous fleuris,

À très vite,

4 Comments

  • Reply
    Cosmic Sam
    26 août 2018 at 20 h 00 min

    Très jolies photos. J’ai adoré visiter Giverny et ses alentours. J’ai également lu et apprécié « Nymphéas noirs » de Michel Bussi même si j’ai trouvé la fin un peu tirée par les cheveux à certains égards.
    https://thecosmicsam.com/2017/04/17/coup-de-coeur-pour-giverny/

    • Reply
      Julie
      6 septembre 2018 at 13 h 30 min

      Hello ! Merci beaucoup :)
      Ah mince, pour le coup j’ai trouvé que c’était justement hyper bien ficelé, je ne m’attendais pas à un tel retournement de situation !

  • Reply
    Chloé
    26 août 2018 at 21 h 47 min

    Un superbe article avec des photos extraordinaires. Je suis justement allée au musée de l’orangerie (le 15 août justement ahah). Et j’ai adoooré les Nymphéas sans grande surprise puisque l’impressionnisme (Monet en tete) est mon mouvement favoris. Mais je n’avais même pas pensé à aller à Giverny. Ajouté à ma liste des choses à faire :p

    • Reply
      Julie
      6 septembre 2018 at 13 h 29 min

      Merci Chloé :)
      Oui vas y tu vas voir c’est super chouette ! :)
      Ça fait rêver une si jolie maison avec d’aussi beaux jardins !

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.