DIY

La laine cardée, kézako ?

L’année dernière sur le salon Création & Savoir Faire je suis tombée sur un stand super mignon, plein d’adorables petites créations (comme beaucoup de stands du salon on va pas se mentir). Celui d’une marque appelée ÔMerveille. En m’approchant d’un peu plus près et en écoutant les explications du monsieur qui faisait une démonstration, j’ai découvert que les dites adorables créations étaient réalisées en laine cardée. Un truc dont je n’avais absolument jamais entendu parler. J’ai été conquise par la démonstration du monsieur et j’ai donc embarqué un kit pour débutant pour m’essayer à cette drôle de technique.

La laine cardée kézako ? 

Il s’agit en fait de laine simplement peignée, lavée et teintée que l’on vient piqueter grâce à une aiguille spéciale. Cette aiguille est pourvue de petits harpons qui vont venir emmêler les fibres de la laine au fur et à mesure qu’elle est piquetée. Petit à petit la laine va se « tasser » et devenir plus dense, et il va donc être possible de lui donner différentes formes.

Comment débuter ? 

C’est une technique qui n’est vraiment pas compliquée à maîtriser et le petit kit que j’ai acheté était absolument parfait pour démarrer. Il s’agissait d’un kit pour fabriquer de petites suspensions en forme de bonhomme en pain d’épice. Il était composé : d’une pelote de laine cardée camel, d’une petite pelote de laine cardée blanche, de deux aiguilles, d’un carré de mousse, d’un emporte-pièce en forme de bonhomme pain d’épice et d’une petite ficelle blanche. Il est toujours disponible sur le site de la marque, juste ici.

Comment ça marche ?

Il faut placer l’emporte-pièce sur le support en mousse (qui permet de feutrer la laine en l’aplatissant), remplir l’emporte-pièce de laine camel puis piqueter la laine à l’aide de l’aiguille. Il est nécessaire de rajouter de la laine au fur et à mesure pour que la forme soit bien uniforme et homogène et de bien insister sur les contours pour un rendu bien régulier. On retourne le petit bonhomme, et on recommence la même opération. Une fois que l’épaisseur de votre bonhomme vous convient, on le décolle du support en mousse (oui parce que du coup vu qu’on pique dans la mousse il y est un peu accroché !) et on piquète délicatement les bords pour les rendre un peu plus nets.

Pour les détails, on prélève un peu de laine blanche, on la roule entre ses doigts pour former des boudins et on piquete de façon à dessiner des lignes. Pour les yeux j’ai un peu plus galéré mais j’ai fini par prendre le coup : on piquete un petit morceau de laine blanche puis on enroule le surplus avec l’aiguille et on piquete à nouveau ! On fait un petit trou pour passer la ficelle, et hop, terminé !

J’ai vraiment eu un coup de coeur pour cette technique. Ce n’est pas hyper compliqué, on a un joli résultat en peu de temps, et c’est vraiment sympa à faire. Pour une première je suis plutôt contente de mon petit bonhomme en pain d’épices qui a fini dans notre sapin ! Ça m’a donné envie de me perfectionner et d’essayer de faire d’autres petites créations. J’ai des copines qui vont avoir des bébés et je trouve que c’est une super chouette idée pour fabriquer un mobile par exemple ou des petites décos de ce style ! J’espère en tous cas que cette ce petit DIY vous aura plu, est ce que vous connaissiez cette technique ? :)

Je vous fais des bisous et vous dis à très vite pour plein d’autres billets qui sentent bon le pain d’épices et la cannelle !

 

 

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.