Lifestyle

Urbex : le château du Parc

Il y a quelques semaines, je suis partie en week-end à Center Parcs avec quelques copains. En arrivant à proximité du parc le vendredi soir, nous sommes passés devant un sublime château, tous volets fermés, qui avait l’air abandonné. Vous connaissez ma fascination pour l’urbex et les lieux à l’abandon : cette immense bâtisse a forcément attisé ma curiosité (et celle d’une de mes copines également passionnée par l’urbex). Le week-end se passe et le dimanche matin, vu la météo radieuse, nous décidons d’aller nous promener. Et de faire un petit détour par le château, histoire de s’approcher un peu et de voir de quoi il en retournait.

Si le jardin était (à peu près) entretenu, l’état de la façade et des volets ne laissaient aucun doute sur le fait que ce château était à l’abandon depuis un certain temps. Si nous approcher de la bâtisse a été plutôt aisé (on a cru comprendre que les jardins servaient à des chasses au trésor ou ce genre de choses), nous avons mis un peu plus de temps à trouver une issue pour entrer à l’intérieur. (Petit rappel au passage : le principe de l’urbex est de visiter des lieux à l’abandon SANS dégrader ni fracturer quoi que ce soit. On ne rentre que si on trouve une issue :) C’est finalement un de mes copains qui a trouvé un volet ouvert sur le côté de la bâtisse ! On s’est rendu compte en pénétrant à l’intérieur que toutes les fenêtres étaient en fait ouvertes ou brisées, les différentes issues étaient donc uniquement « protégées » par des volets en bois (en sale état).

Et à vrai dire, il n’y avait pas que les volets qui étaient en sale état, toute cette bâtisse est littéralement en train de tomber en lambeaux. Les murs, les sols, tout était sacrément abîmé. Certains plafonds étaient même supporté par des poutres et des échauffaudages en bois.

Pour autant, j’ai adoré ce lieu. Les immenses pièces, la hauteur sous plafond, les moulures, le parquet, l’escalier en bois massif, les tentures aux murs… Il n’est pas difficile d’imaginer la beauté de cet endroit dans ses heures de gloires. De visualiser des beaux rideaux, des lustres imposants, des meubles parfaitement cirés…

Je n’ai trouvé aucune info à son sujet sur internet. Quelques pistes me laissent penser qu’il a été bâti dans les années 1860 mais rien de sur, et rien de plus. En revanche notre visite nous a vite fait comprendre qu’il avait servi de « bureau » avant d’être laissé à l’abandon. Le sol de certaines pièces était couvert de centaines de papiers, formulaires, dossiers, datés pour la plupart de 1994/1995.

Nous n’avons pu explorer que le rez-de-chaussée (à mon grand désespoir, j’aurai adoré visiter les étages) mais les escalier étaient en piteux états et certains plafonds s’étaient même effondrés, hors de question donc de prendre de risque ! On s’est donc contenté de déambuler dans ce qui devaient être à l’origine d’immenses salons. Entre de vieux cartons de papier, des tableaux pleins de poussières et… un piano !

J’ai clairement adoré visité cet endroit. Mais comme chaque fois je ne peux m’empêcher d’avoir un pincement au coeur quand je pense à ce gâchis. Un si joli château, complètement laissé à l’abandon, qui s’abîme, qui s’effrite, qui s’effondre. C’est tellement triste ! Et dire qu’il y en a des centaines comme celui-ci, un peu partout en France…

J’espère en tous cas que cette petite visite et que ces photos vous auront plu ! J’ai encore pris beaucoup de plaisir à les retoucher pour leur donner encore un peu plus de cachet. Il me tarde déjà de trouver un nouveau spot à explorer et à photographier ! :)

Vous pouvez retrouver mes anciennes explorations par ici : la petite ceinturela colo abandonnéele camping dévasté !

À très vite,

1 Comment

  • Reply
    Mélina
    4 mars 2019 at 18 h 29 min

    Merci pour cette chouette visite :) Et comme je te comprends, en voyant ces photos j’ai quand même un peu de peine pour ce beau château, je l’imagine bien entretenu, avec des enfants qui courent entre les pièces avec en fond un bel air de piano… C’est dommage!

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.